GILAD ZUCKERMAN – Rappeur, Chanteur, Producteur, Artiste

J’avais 14 ans et j’étais assis sur la Place du Musée à Amsterdam quand j’ai compris voulais faire de la musique pour gagner ma vie. C’est fou que je me souvienne encore de ce moment et de cet endroit, mais c’était soudain clair pour moi : cela me rend heureux, je suis bon dans ce domaine et cela attire l’attention des personnes dont je veux attirer l’attention. Donc faire de la musique est idéal pour moi.

 

Je suis allé dans un internat en Israël quand j’avais 15 ans. J’avais peu de temps pour la musique là-bas et je n’avais pas non plus le bon équipement pour ça, comme des instruments ou un ordinateur portable. J’avais peu d’inspiration et il n’y avait pas grand monde qui jouait d’un instrument là-bas. C’est un peu pour cette raison que j’ai décidé de revenir aux Pays-Bas.

 

Je préfère travailler avec des gens qui n’ont pas peur de faire des erreurs. J’aime travailler dans une atmosphère où les idées et le plaisir stimulent le processus de création. La plupart des belles choses que j’ai faites jusqu’à présent viennent de ces moments. Pour moi, faire de la musique avec d’autres personnes est parfois plus naturel que de faire de la musique seul. Si je fais ça tout seul, je suis trop dur envers moi-même. Quand je travaille avec quelqu’un d’autre, je m’accorde l’espace que je donne à la personne avec qui je travaille.

 

Ici, à la Wisseloord Academy, je porte beaucoup d’attention au hip-hop et à la production musicale. Je me sens aussi à l’aise avec d’autres genres, mais dans la phase où je suis maintenant, je me discipline en choisissant. Ensuite, vous pouvez toujours aller dans de nombreuses directions avec le hip-hop. Vous pouvez vous distinguer dans la production, le tempo, le rythme, les accents, les sujets, les instruments. Je commence également à voir de plus en plus que j’apprends un savoir faire, un métier ici à Wisseloord. Je suis allé visiter pas mal d’écoles avant de m’inscrire ici, et j’ai très vite compris que les opportunités concrètes de ce réseau valent plus que n’importe quel diplôme en musique. Si vous n’écrivez plus pour vous-même, vous pouvez commencer à écrire pour les autres. Ou vous pouvez commencer à mixer les morceaux d’autres artistes ou les produire. Et toute cette expérience fait de vous un meilleur musicien qui vous aide à franchir de nouvelles étapes en tant qu’artiste. En fait, une grande partie de ce que je fais concerne la croissance personnelle.

 

Il y a de très belles âmes ici à Wisseloord, dont beaucoup sont aussi d’excellents musiciens avec des carrières hallucinantes. Personnellement je créé beaucoup par intuition et en utilisant mes oreilles. En écoutant attentivement. Je n’ai pas de grands projets et je ne sais pas combien de temps je vais continuer à faire de la musique. Maintenant, je me sens très heureux quand je fais de la musique et en ce qui me concerne, je continuerai jusqu’à ce que ce ne soit plus le cas.

 

Je suis tombé sur la Wisseloord Academy sur Instagram puis je suis allé la voir avec mes parents où le fondateur de l’Académie nous a montré toutes les options pour évoluer au sein de l’Académie. La première année, j’ai suivi le cours complet. Cette année, je plonge dans le développement live de mon projet.

 

Grace a Wisseloord j’ai aussi gagné un clip vidéo gratuit en partenariat avec une équipe vidéo super talentueuse pour mon EP intitulé ‘CUSP’ qui sortira bientôt. ‘CUSP’ signifie ‘tournant’ ou ‘moment de changement’. Mes chansons sur CUSP parlent de ces moments. Il s’agit de ne jamais être satisfait, peu importe à quel point je travaille dur. D’accepter que les choses n’aillent pas aussi vite ou qu’elles se déroulent exactement comme vous le souhaitez. D’être au moment du changement, dans le processus. Et de profiter de ça. C’est important pour moi.

English